Encore un article repris de l'ancien, et encore de la cuisine. :-P

Je ne sais pas vous, mais ça ma toujours intrigué les brioches vapeur asiatique. Un délice blanc renfermant un joyau carné. Ça m'a toujours intrigué comment ils les faisaient, et à force de chercher sur le net, je suis tombé sur plusieurs recettes toutes aussi différentes les unes que les autres. L'ennui, c'est qu'aucune ne procure cette même sensation.

Mon erreur, parmi tant d'autres, fut de chercher banh bao. C'est bien le nom de la recette, vous aurez bien des trucs s'approchant, mais la recette de la pâte sera tout sauf celle des traiteurs asiatiques. La version la plus répandue est avec la liste des ingrédients suivants : 300gr de farine de blé, 50gr de farine de riz, levure de boulanger, 20cl de lait, 70gr de sucre, 3 cuillères à soupe d'huile neutre. Cette recette est sympa, mais elle n'a pas de sel, beaucoup de sucre et du coup sera écœurante. Toutes les autres s'en approche plus ou moins avec le résultat toujours aussi éloigné de la brioche "traiteur". La vraie, l'unique, le préééééécieuuuuuuuux… hum. Je me reprends.

En cherchant brioche vietnamienne, les mêmes recettes. Brioche chinoise, vous tomberez sur une pâtisserie bien de chez nous. Le comble. C'est en faisant la recherche " brioche vapeur chinoise recette" que je suis tombé sur une image qui m'a amené sur un blog de cuisine chinoise. J'ai découvert que la brioche en question était tout simplement le pain "mán tou" 馒头. La recette aussi comportait simplement de la farine, des levures et de l'eau. Avouez que ça ne fait pas de chichis. Mais bon. La pâte du coup, n'a aucun goût particulier, comme l'original tant recherché, et c'est justement ça qui est intéressant.